Accompagnement Scolaire Individualisé

L’éducatrice scolaire  mène un travail d’accompagnement individualisé autour des apprentissages, de l’organisation du travail, de l’orientation et  des perspectives pré-professionnelles.

L’accompagnement scolaire individualisé : (ASI est  intégré au PPRE)

Le projet d’accompagnement scolaire  individualisé permet  de décider et de mettre en œuvre des mesures d’aménagement de la scolarité d’un élève.

L’ASI  définit les mesures pédagogiques qui permettent à l’élève de suivre les enseignements prévus au programme correspondant au cycle dans lequel il est scolarisé.

Il est élaboré par l’éducatrice scolaire et  mis en place à la demande des enseignants référents afin de les accompagner dans la prise en compte des besoins des élèves.

L’ ASI  doit permettre de redonner confiance à l’élève en le soutenant :

  • en redonnant du sens à l’école (en maîtrisant mieux les techniques de travail comme lire et comprendre une consigne par exemple)
  • en travaillant sur la méthodologie c’est-à-dire apprendre à apprendre : apprendre une leçon, apprendre à écouter, apprendre à chercher, apprendre à se concentrer…)
  • en remobilisant autour des apprentissages pour retrouver le plaisir d’apprendre, car c’est la maîtrise des savoirs fondamentaux qui va permettre à l’élève de reprendre pied dans sa scolarité.

Ces accompagnements sont réguliers et sur des temps repérés (séances de 45 min/ une ou deux fois par semaine incluses dans l’emploi du temps de l’élève). Ils consistent essentiellement en un travail sur le développement personnel et sur la possibilité d’apprendre de chaque élève à partir de la maîtrise de la langue, des mathématiques, de l’autonomie, initiative et organisation.

Axé sur les apprentissages, même si parfois une pédagogie du détour s’impose, l’accompagnement individualisé permet l’élaboration d’un projet pédagogique en lien avec le projet d’équipe (modalités de prise en charge, lieu, objectifs…) pour aider l’élève à devenir ou redevenir acteur de son projet et l’inscrire dans une évolution scolaire positive en l’amenant à atteindre un rythme et un contenu d’apprentissage le plus proche possible de son âge de référence.

C’est aussi la mise en place des aides pour le comportement en classe (fiche de suivi hebdomadaire) afin de retrouver un comportement stable, le goût et le plaisir d’apprendre.

Ce travail réalisé au sein de l’ASI  est évalué et pris en compte dans le bilan de compétences fait en fin de période de répit. Il peut être utilisé dans les appréciations qui apparaissent sur les bulletins scolaires.

Les stages en entreprise : les perspectives pré-professionnelles 

La mise en stage est un dispositif qui peut être transitoire ou continu pour permettre aux élèves de s’intéresser à une pratique pré-professionnelle. Cette mise en stage peut être un prélude à une orientation vers des dispositifs de droit commun professionnalisant (DIMA, CFA, École de production), ou bien à une orientation vers des structures alliant soin et formation relevant du champ du handicap (ITEP/IME)

Mise en place des parcours dérogatoires :

  • Pédagogie visant la construction d’un projet professionnel : alternance scolarité / approche pré-professionnelle : conventions de stages dès 14 ans permettant des périodes de mise en stage pendant le temps scolaire afin de vérifier des aptitudes ou des capacités pour des métiers ou valider des orientations professionnelles.
  • Organisation de stages de découverte et d’application en entreprises (à partir de 14 ans) : c’est l’éducatrice scolaire qui assure et encadre les suivis de stages : rédaction du CV et de la lettre de motivation élaboration d’une fiche de prospection et du rapport de stage.
  • Collaboration étroite avec les conseillers d’orientation (C.I.O) et la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.
  • Partenariat avec les centres d’enseignement professionnel  et les lycées professionnels.

La place de l’éducatrice scolaire :

Tous les jeunes accueillis sont en rupture scolaire ou traversent une période difficile dans leur scolarité. C’est pourquoi, pour se démarquer de l’école, l’éducatrice scolaire reçoit les jeunes toujours individuellement. Elle peut évaluer leur niveau à partir des référentiels de l’Éducation Nationale ou s’appuyer sur l’évaluation de l’élève faite par l’UER. Parallèlement, elle leur propose des séances destinées à les raccrocher peu à peu à la scolarité. Avec les plus âgés, elle travaille plutôt leur projet professionnel. Elle les guide vers les centres d’information et d’orientation (CIO), les centres de formation, elle les aide dans leurs démarches, elle coordonne les partenaires… En lien constant avec les autres professionnels de l’équipe éducative et pédagogique de façon à bien articuler les accompagnements.

Elle peut dans son accompagnement apporter du soutien scolaire renforcé au sein même de l’enceinte du collège d’accueil, ce qui permet une rencontre hebdomadaire avec les enseignants de l’élève.

L’éducatrice scolaire travaille en lien étroit avec le référent (pédagogique/éducatif)  de chaque jeune. Elle transmet les informations et écrit son avis technique sur les situations. Elle participe à la réunion hebdomadaire. Elle rend compte des observations particulières qu’elle a faites de chaque jeune et propose des projets spécifiques. Elle est présente lors des entretiens d’admission.

Au vu de  ces observations le bureau de l’éducatrice scolaire devra permette à l’élève de se sentir bien et d’accepter d’aller sans crainte en lien avec son vécu à l’école.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s